Le plan d'urgence comprend toutes les urgences possibles, leurs conséquences, les mesures requises, les procédures écrites et les ressources disponibles.
On y trouve la liste détaillée des membres du personnel, y compris leur numéro de téléphone à domicile, leurs fonctions et leurs responsabilités. Il y a également les plans d'étage et des cartes à grande échelle montrant les voies d'évacuation et les conduites de service (comme les conduites de gaz et d'eau). Comme il en résultera probablement un document volumineux, le plan devrait fournir aux membres du personnel des instructions écrites sur leurs tâches particulières en cas d'urgence.

Voici des exemples de parties d'un plan d'urgence. Ces éléments peuvent ne pas couvrir toutes les situations dans tous les lieux de travail, mais ils servent de lignes directrices générales lors de la rédaction d'un plan propre au lieu de travail :

- Objectif
L'objectif est un bref résumé de l'objectif du plan, c'est-à-dire réduire les blessures humaines et les dommages aux biens et à l'environnement en cas d'urgence. Il précise également les membres du personnel qui peuvent mettre le plan en œuvre. L'objectif identifie clairement qui sont ces membres du personnel puisque la chaîne de commandement normale ne peut pas toujours être disponible à court préavis. Au moins l'un d'entre eux doit être sur le site en tout temps lorsque les locaux sont occupés. L'étendue de l'autorité de ce personnel doit être clairement indiquée.

- Organisation
Une personne devrait être nommée et formée pour agir à titre de coordonnateur des mesures d'urgence ainsi qu'à titre de coordonnateur suppléant. Toutefois, le personnel sur place en cas d'urgence est essentiel pour s'assurer que des mesures rapides et efficaces sont prises afin de minimiser les pertes. Dans certains cas, il peut être possible de rappeler des employés qui ne sont pas en service pour les aider, mais les décisions initiales essentielles doivent habituellement être prises immédiatement.

Les tâches, responsabilités, pouvoirs et ressources spécifiques doivent être clairement définis. Parmi les responsabilités qui doivent être assignées, mentionnons:
- Rapporter l'urgence
- Activer le plan d'urgence
- Assumer la commande globale
- Etablir la communication
- Alerter le personnel
- Ordonner l'évacuation
- Alerter les organismes externes
- Confirmer que l'évacuation est terminée
- Alerterter l'extérieur de la population du risque possible
- Demande d'aide extérieure
- Coordonner les activités des différents groupes
- Conseiller les proches des victimes
- Fournir d'une aide médicale
- S'assurer que les arrêts d'urgence sont fermés
- Sounding the all-clear
- Conseiller les médias
Cette liste de responsabilités devrait être complétée à l'aide du résumé des contre-mesures déjà élaboré pour chaque situation d'urgence. Dans les organisations dont le personnel est réduit pendant certains quarts de travail, certains employés doivent assumer des responsabilités supplémentaires en cas d'urgence. Il faut nommer un nombre suffisant de remplaçants pour chaque poste responsable afin de s'assurer qu'une personne ayant autorité est disponible sur place en tout temps.

Les organisations externes qui peuvent être disponibles pour aider (avec des temps de réponse variables) comprennent:

- Départements incendie.Départements incendie
- Equipes mobiles de sauvetage
- Services d'ambulance.Services d'ambulance
- Départements de police
- Compagnies de téléphone
- Hôpitaux
- Entreprises de services d'utilité publique
- Voisins industriels.Voisins industriels
- Agences gouvernementales

Il faut communiquer avec ces organismes au cours des étapes de planification pour discuter de chacun de leurs rôles en cas d'urgence. L'aide mutuelle avec d'autres installations industrielles de la région devrait être explorée.

Une coordination planifiée à l'avance est nécessaire pour éviter les responsabilités conflictuelles. Par exemple, la police, les pompiers, les services d'ambulance, les équipes de sauvetage, les pompiers de l'entreprise et l'équipe de premiers secours peuvent être sur les lieux simultanément. Une chaîne de commandement préétablie dans une telle situation est nécessaire pour éviter des difficultés organisationnelles. Dans certaines circonstances, un organisme externe peut prendre le commandement.

D'éventuels problèmes de communication ont été mentionnés dans plusieurs contextes. Il faut s'efforcer de trouver d'autres moyens de communication en cas d'urgence, en particulier entre le personnel clé comme le commandant général, le commandant sur place, le personnel du génie, les pompiers, le personnel médical, les services de sauvetage et les organismes externes. Selon la taille de l'organisation et l'aménagement physique des locaux, il peut être souhaitable de prévoir un centre de contrôle d'urgence doté d'autres installations de communication. Tout le personnel ayant des responsabilités en matière d'alerte ou de signalement doit recevoir une liste à jour des numéros de téléphone et des adresses des personnes avec lesquelles il peut être appelé à communiquer.

Les procédures à suivre
De nombreux facteurs déterminent les procédures nécessaires en cas d'urgence, comme:
- la nature de l'urgence
- Le degré d'urgence
- La taille de l'organisation
- Les capacités de l'organisation dans une situation d'urgence
- L'immédiation de l'aide extérieure
- La disposition physique des locaux

Les éléments communs à prendre en compte dans toutes les situations d'urgence comprennent la préparation avant l'urgence et les dispositions à prendre pour alerter et évacuer le personnel, traiter les blessés et contenir le danger.

Les risques naturels, tels que les inondations ou les tempêtes violentes, donnent souvent un avertissement préalable. Le plan devrait tirer parti de ces avertissements en donnant, par exemple, des instructions sur l'ensachage du sable, l'enlèvement de l'équipement aux endroits nécessaires, la fourniture d'autres sources d'énergie, de lumière ou d'eau, d'équipement supplémentaire et le déplacement du personnel ayant des compétences particulières. L'échelonnement des niveaux d'alerte permet de mettre en œuvre ces mesures de manière ordonnée.

L'ordre d'évacuation est d'une importance capitale pour alerter le personnel. Pour éviter toute confusion, un seul type de signal doit être utilisé pour l'ordre d'évacuation. Les sirènes, les cloches à incendie, les sifflets, les feux clignotants, les annonces du système de téléavertissement ou le bouche-à-oreille sont couramment utilisés à cette fin dans les environnements bruyants. Le signal d'alerte est moins important car le temps n'est pas une préoccupation aussi urgente.

Les éléments les plus importants :
- Identifier les voies d'évacuation, les autres moyens d'évacuation, les faire connaître à tout le personnel et ne pas obstruer ces voies.
- Spécifier les endroits sécuritaires où le personnel doit se réunir pour le dénombrement afin de s'assurer que tout le monde a quitté la zone dangereuse. Assigner des personnes pour aider les employés ayant une déficience..
- Poursuivre le traitement des blessés et la recherche des disparus en même temps que les efforts pour contenir l'urgence.
- Fournir d'autres sources d'aide médicale lorsque les installations normales peuvent se trouver dans la zone dangereuse. Fournir d'autres sources d'aide médicale lorsque les installations normales se trouvent dans la zone dangereuse.
- Assurer d'abord la sécurité de tout le personnel (et/ou du grand public), puis s'occuper de l'incendie ou d'une autre situation.

L'élaboration d'un plan complet de gestion des situations d'urgence est une étape importante dans la prévention des catastrophes. Cependant, il est difficile de prédire tous les problèmes qui peuvent survenir si le plan n'est pas mis à l'essai. Des exercices et des exercices peuvent être effectués pour mettre en pratique toutes les parties du plan ou des parties critiques (comme l'évacuation) du plan. Un examen approfondi et immédiat après chaque exercice, exercice ou situation d'urgence fera ressortir les points à améliorer. La connaissance des responsabilités individuelles peut être évaluée au moyen de tests sur papier ou d'entrevues.

Le plan devrait être révisé lorsque des lacunes sont connues, et devrait être revu au moins une fois par an. Les changements apportés à l'infrastructure de l'usine, aux procédés, aux matériaux utilisés et au personnel clé sont autant d'occasions de mettre à jour le plan.

Il convient de souligner que des dispositions doivent être prises pour la formation des individus et des équipes, si l'on s'attend à ce qu'ils fonctionnent correctement en cas d'urgence. Un exercice annuel à grande échelle aidera à maintenir un haut niveau de compétence.

CONTACT


Message envoyé. Merci !

Ma Santé Autrement

Copyright Santé Autrement 2018