Zoom sur la notion d’assurance prévoyance

La mutuelle santé est la plus connue en matière de protection sociale. Pourtant, d’autres systèmes existent également, à l’instar de la prévoyance. L’assurance prévoyance consiste à se protéger contre tous les risques liés à la personne. C’est un type de contrat qui peut mettre à l’abri aussi bien votre personne que vos proches. Que faut-il savoir sur l’assurance prévoyance ? Suivez le guide.

En quoi consiste l’assurance prévoyance ?

Nombreux sont les courtiers d’assurance proposant l’assurance prévoyance, également appelée contrat de prévoyance, à l’image de la mutuelle neoliane qui offre d’ailleurs diverses formules selon vos besoins. Il s’agit notamment d’un contrat par lequel l’assureur se doit de verser une aide financière en cas d’incapacité temporaire de travail, d’invalidité, de dépendance ou de décès de l’assuré. Il est bon de savoir que ce n’est pas un produit d’épargne, mais plutôt d’un contrat dit « à fonds perdus » qui ne permet pas la constitution d’un capital.

Il y a, en outre, une assurance prévoyance particulière dénommée « IJH » (Indemnités Journalières en cas d’Hospitalisation). Cette dernière garantit à l’assuré le versement d’une indemnité forfaitaire par jour d’hospitalisation, suite à une maladie et/ou un accident.

En ce qui concerne les montants de garantie du contrat de prévoyance, ils sont calculés en fonction des revenus de l’assuré. Dès qu’il y a aléa ou sinistre couvert par ledit contrat et qu’en conséquence, l’assuré est en arrêt maladie par exemple, la Sécurité sociale devra, d’une part, lui verser une indemnité journalière ; d’autre part, un complément d’indemnité sera versé par la prévoyance individuelle :

  • En cas de décès, un capital décès sera versé aux ayants droit, à savoir, un financement des obsèques, une rente versée au conjoint survivant ou rente éducation adressée aux enfants survivants pour le financement de leurs études ;
  • En cas d’incapacité de travail, c’est-à-dire arrêt de travail temporaire ou définitif, des indemnités journalières seront versées à l’assuré lui permettant de maintenir un revenu pendant une durée maximale de trois ans. Néanmoins, il est nécessaire dans ce cas de souscrire une prévoyance individuelle ;
  • En cas d’invalidité, l’assuré aura droit à une rente ou pension d’invalidité afin de compenser la perte de revenus jusqu’à la retraite si nécessaire. Mais comme en cas d’incapacité, la souscription d’une assurance prévoyance individuelle est nécessaire.

Les différents types d’assurance prévoyance

Il existe différents types d’assurance prévoyance. Cela peut être un contrat :

  • Individuel, souscrit directement par l’assuré auprès d’un organisme d’assurance ou d’un intermédiaire en assurance ;
  • Collectif à adhésion obligatoire, souscrit par un employeur pour ses salariés ;
  • Collectif à adhésion facultative, souscrit par une personne morale telle qu’une association au profit de ses membres ou un employeur au profit de ses salariés.

L’assurance prévoyance complète donc le régime obligatoire. Contrairement à la mutuelle santé, elle complète le remboursement de la Sécurité sociale sur la partie soins en aidant financièrement l’assuré au quotidien, en cas d’accident couvert par le contrat, par exemple. En d’autres termes, elle compense les pertes de revenus de l’assuré en cas d’impossibilité de travailler afin de lui permettre de maintenir son niveau de vie dans des circonstances difficiles.

En somme, la souscription d’un contrat de prévoyance permet, d’une part, de se prémunir contre tous les aléas de la vie liés à la personne, tant à titre particulier que professionnel. D’autre part, il permet de préserver vos proches en pensant à tout.

Rédigé par
Plus d'articles de sowhat1
Prendre soin de soi pour retrouver le moral
Malheureusement, le moral des Français est malmené depuis quelques années à cause...
Lire la suite